· 

La femme aux joues rouges

Naissance un vendredi d'Août de l'an 2017

 Ce soir dans le miroir je te vois

Toi la femme aux joues rouges

Pas de fièvre cette fois

Juste la foi d’astiquer le froid.

Tes doigts dans le frigidaire

Tu en viens à manquer d’air

 A constater tout cet hier dans ces affaires

 

 

Algues asséchées, pommes de terres germées,

      De la farine encore vaillante, tout à la verticale tu tentes

Tes ongles sont plus ondulés, tes extrémités veinées vinaigrées

Tu as frotté le temps d’un instant

La satisfaction de la mission accomplie

De l’espace tu as fait , un début de tri

 Ce n’est que le début , ce n’est pas fini

 

Oui toi la femme aux joues rouges tu as besoin d’air

Respirer à plein poumons le jeu de la vie

Pas de sortie en ce vendredi

En rendez-vous avec son intérieur

Tu y mets tout ton cœur

A ton rythme tu te faufiles

Dans les méandres de ta cuisine

 

 

A cet endroit où des épices et des plats tu aspires

Des transformations des alchimies des papilles en délires

A réaliser dans ce deux mètres carrés

Toi la travailleuse la laborieuse

Toi la joyeuse la pétillante

Toi qui aimes faire place nette pour y remettre plein de miettes

Des morceaux de Kouglof, de chocolat et de pasta

Des carottes violettes, des poires juteuses non blettes

De la betterave qui saigne sur les champignons de la capitale

 

 

Toi la femme aux joues rouges, femme fatale

Avec ton tablier jusqu’au genou

La joie du jeu jusqu’au bout

La circulation du sang jusqu’à tes pommettes

En cette soirée tu t’es trouvée chouette

Et comme pas de sonnerie ni de tablettes

Vive le clavier pour avec toi converser 

 

 

Ce soir la femme aux joues rouges est née

Tu vas l’amener sur tous les sentiers

Pour de nouvelles expériences tenter

Emoustillées sont tes extrémités

Allez chères cellules, circulez !

De cœur à cœur en corps à corps

   Rouge fermier ou étoilé